École Robopartans : Et si on fabriquait des robots ? 

Robopartans varna

Today, we propose you a very nice article in French about Robopartans, a school of robotics for children, based in Varna and Sofia in Bulgaria, since many years. The interview of Alex, teacher at Robopartans, has been realized and translated in French by Angelo (14 years old) and Andrea (10 years old).

 

Angelo & Andrea : Depuis combien de temps l’école de robotique Robopartans existe-t-elle ?

Alex : L’ école de robotique Robopartans existe depuis sept ans à Varna. Et depuis huit ans à Sofia. Nos écoles existent dans huit villes : Varna, Sofia, Plovdiv, Roussé, Vidin, Veliko Tarnovo et depuis peu Gabrovo et Karlovo.

Angelo & Andrea : Combien d’élèves avez-vous à Varna ? À quel âge peut-on s’inscrire ?

Alex : Nous avons environ cent élèves. Les enfants peuvent commencer durant l’été précédant leur entrée en 2ème classe. Il y a deux groupes : un pour les 2ème, 3ème et 4ème classes, l’autre dès la 5ème classe. Depuis peu, nous avons des cours de programmation en langage Python et sur le Raspberry Pi, avec des robots plus avancés que ceux faits avec des légos. Puis il y a de la robotique de compétition pour les enfants les plus motivés et préparés. Par exemple, vous [Andrea et Angelo] êtes allés à Sofia et en Estonie pour faire une compétition de robotique. C’est toujours amusant et les élèves adorent ça.

Robopartans varna
@Robopartans Varna

Angelo & Andrea : Quel type de robots vous construisez?

Alex : On utilise Lego Mindstorms. C’est différent des légos ordinaires avec lesquels on fait des maisons. Dans ces légos, il y a des essieux, des barres et des rouages avec lesquelles on construit des machines. Il y a aussi une commande informatique, des moteurs et des capteurs pour que les robots puissent percevoir leur environnement. Tout ça est programmé sur un ordinateur. Grâce à  un langage informatique, on utilise des blocs que l’on paramètre. De cette manière les élèves commencent à penser de manière algorithmique.

Angelo & Andrea : Quelles compétences vos élèves développent-ils ?

Alex : Comme on n’est pas une école ordinaire, on laisse les élèves résoudre les problèmes à leur rythme. On ne veut pas que les choses aillent trop vite et on veut que les élèves comprennent les choses. On veut qu’ils trouvent les réponses aux problèmes par eux-mêmes. Le professeur pose les bonnes questions et donne une direction sans donner les réponses. L’élève peut essayer 15 fois son robot avant de demander au professeur de le rediriger.

En plus, la robotique est une science qui combine d’autres sciences. Si tu apprends des mathématiques ou de la biologie, etc, tu devras les combiner pour faire un robot que tu imagines et qui marche.

Robopartans varna
@Robopartans Varna

Angelo & Andrea : Les enfants sont-ils toujours sages ?

Alex : Il y a des enfants qui veulent faire des robots et ils sont super motivés et il y a des enfants envoyés par leurs parents et qui ne savent pas pourquoi ils viennent. Pour ces enfants-là, on doit les convaincre qu’il y a des règles qu’ils doivent respecter. Nous sommes des professeurs différents de ceux dans les écoles ordinaires et quand tout le monde respecte les règles, on peut devenir amis et tout le monde s’amuse.

Robopartans Varna
@Robopartans Varna

Angelo & Andrea : Pourquoi avez vous choisi de travailler dans la robotique ?

Alex : J’étais programmeur mais sur ordinateur. Le programme fonctionnait seulement sur l’écran, faisait des calculs ou fonctionnait sur des serveurs distants. Quand j’ai découvert les légos, ça m’a intéressé. Moi-même je voulais faire un robot-aspirateur. Et après, j’ai rencontré Kiril, le fondateur de Robopartans. Avec lui, on a créé l’école de robotique à Varna. Et ça c’est très utile pour les enfants.

Angelo & Andrea : Comment on s’inscrit à vos cours à Varna ?

Alex : Les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur notre page internet : robopartans.com. Les prochains cours démarrent en été. Après le 18 juin, il y aura des stages de 10 jours et dès le 15 septembre, les cours hebdomadaires du samedi et du dimanche reprendront.

Marie Pietrzak

Founder & Editorial Director

Marie is the founder of Madame Bulgaria. She fell in love with Bulgaria when she came for the first time for a weekend in 2012.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.